Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 06:08

Coucou,

Rassasiés d'un délicieux repas, nous repartons, sous un soleil ardent à la découverte du Pre Rup... parmi les plus anciens temples d'Angkor et de son quasi frère jumeau le Mébon oriental. P1350108

Allez, suivez-moi !
P1350106

Le Pre Rup ("tourner le corps" en sanscrit), construit sous le règne de    Rajendravarman II (964-985), est un temple funéraire brahmanique datant de 961, son nom fait référence à une méthode traditionnelle de crémation dans laquelle les contours du corps du défunt sont dessinés dans la cendre dans une direction puis dans une autre.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-PreRup-marches.jpgC'est aussi un temple-montagne, immense pyramide de briques jaunes et  rouges. Le mur d'enceinte est, lui, construit en latérite.Trois niveaux de gradins et cinq tours construites en quinconce, d'une assez drôle d'allure car elles semblent "chevelues" avec les herbes qui poussent sur leur sommet.P1350120

Les escaliers sont, là aussi, vraiment très escarpés.P1350138De belles bibliothèques au premier niveau... protégée par des lions de pierre... Les tours étaient autrefois décorées d'enduits de plâtre dont il ne reste quasiement plus rien.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-PreRup-en-haut.jpgUne vue superbe depuis le deuxième niveau sur l'ensemble du site et sur la forêt qui l'entoure.  P1350123Splendide panorama ! Au loin on aperçoit le Mébon oriental que nous allons découvrir juste en suivant !Cambodge-2013 2 4247Voici Le Mébon, à 5 minutes en la voiture ! C'est un temple hindou du Xème siècle, qui a aussi été érigé par Rajendravarman II, sur un ilot au milieu du Baray oriental (gigantesque réservoir d'eau aujourdhui à sec).12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-Mébon bibliothèques

Il est construit  sur trois niveaux, en brique et latérite pour les tours et les murs d’enceinte et en grès pour les ornements.  12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-ombres-soleil.jpg

On observe de fines sculptures sur les murs et sur les linteaux de portes,P1010856.JPG

moins bien conservés car parfois taillés dans la brique et non dans le grès,...12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-Pre rup-sculptures et toujours ça et là, comme au Prè Rup, des petits cairns, assemblés par les visiteurs.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-Mébon orientalDe très grands éléphants de pierre (presque de la taille des vrais) installés au quatre coins du temple semblent  surveiller l'accès des deux niveaux et observent un dédale de corridors. P1160982Cheval, lion ou éléphant, quelque soit la monture, ces sculptures sont gracieuses ! P1010868

 Les embrasser porte-t-il bonheur ?P1160989 Le soleil est intense... une pause à l'ombre est la bienvenue !P1350149Un bouddha niché au creux d'une des tours...P1010874.JPGLe lieu est désert et rend plus mystique la rencontre !12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-Pre-rup-prieres.jpgUn ex-voto de même type était caché dans une tour au Prè Rup, mais sous la vigilance d'un gardien qui quémandait 1 dollar pour l'achat d'un baton d'encens : touristes, fidèles ou dévôts, par ici la monnaie pour la sauvegarde de vos âmes et des splendeurs d'Angkor ! P1160987.JPGRegardez comme je suis forte !!! P1010862Anciens couloirs... intérieurs ou extérieurs ?

P1350148.JPG

Anciens couloirs... extérieurs ou intérieurs ?

Nous quittons le site pour aller vers le Preah Kahn. En chemin, nous nous arrêtons pour nous rafraichir et croisons une mère qui nourrit son enfant... et plus loin un enfant endormi dans un hamac.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-mere-enfants.jpgSur le chemin de Preah Khan, nous faisons un autre arrêt pour découvrir le Preah Neak Pean ("là où s'enroule le serpent" en sanscrit), un petit temple bouddhique. Il fut construit et modifié par Jayavarman VII.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-preah-neak-pean-artistes.jpgOn y accède par un chemin de pierre, comme une digue au milieu d'un bayou. Des marchandes de graines grillées, de petits objets artisanaux et de jeunes artistes exposent ou vendent le long du chemin.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-preah-neak-pean-bassins.jpgLe temple est entouré de deux serpents "nagas", et se trouve sur un ilot au milieu d'un bassin carré, lui-même entouré de quatre bassins plus petits. Les têtes des serpents forment l'entrée, leurs queues entremêlées ont donné son nom au temple. 12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-preah-neak-pean-gargouilles.jpgBâti par Jayavarman VII, c'était un réservoir d'où l'eau s’écoulait depuis le bassin central cers les bassins périphériques par la bouches de quatre gargouilles. Sreng nous explique qu'elles représentent les 4 points cardinaux : l'éléphant - symbole de l'eau - pour le Nord, le cheval - symbole de l'air - pour l'Ouest, le lion - symbole du feu - pour le Sud et l’homme - symbole de la terre - pour l'Est.

A courte distance, nous partons à la découverte du dernier temple du jour : le Preah Kanh (épée sacrée).12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-preah-khan-porte-ouest.jpgConstruit par Jayavarman VII, c'est un temple "plat" ressemblant à Ta Phrom, en forme d'enclos, surmonté de tours et traversé de couloirs. Nous démarrons la visite par la porte Ouest alors que l'entrée principale est à l'Est... On y accède par une chaussée ornée d'une scène de "barratage de la mer de lait" de chaque côté et des têtes de nagas ! Beaucoup de têtes ont disparu... celles qui restent ont des sourires charmants !12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-preah-khan-bas-reliefs.jpgSreng nous montre les bas-reliefs très finement ciselés des murs d'enceinte : des garudas, dont les ailes sont ouvertes pour protéger le temple, des apsaras, une ribambelle de petits bouddhas aux visages cassés (traces des batailles entre bouddhisme et hindouisme, lors du retour au culte de Shiva).12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-preah-khan-premieres-portes.jpgIl est actuellement en cours de restauration.P1350189.JPGRegardez comme mon pied est minuscule à côté de celui des géants du barratage (côté démons)…12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-preah-khan-mystere.jpgL’entrée principale a retrouvé sa statue de gardien manquante ! 12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-preah-khan-guardiens.jpgPar d'étroite portes aux linteaux sculptées,12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-preah-khan-sculptures-racines.jpgnous pénétrons à l'intérieur... 12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-preah-khan-interieur.jpgoù d'étroits couloirs sombres parfois laissent passer la lumière du jour par des ouvertures...   12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-preah-khan-soleil-ombre.jpgIci aussi, la jungle est venue prendre possession du temple au fil des siècles... comme à Ta Phrom,P1010817

d'énormes racines de fromagers serpentent le long des murs, 12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-Preah-Kanh-tentacules.jpgtémoignant que l'oeuvre des hommes est plus fragile que celle de la nature... ou des dieux !P1350217

Il y a vraiment beaucoup de magie et de poésie dans ce temple où je peux m'amuser avec les ouvertures créées naturellement !P1350192.JPGA l'intérieur du site comme aux entrée, je croise des enfants, petits vendeurs de cartes postales ou juste voisins du temple et curieux de voir les visiteurs...12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-preah-khan-enfants.jpgles échanges de bonbons font recette pour gagner un sourire !P1350169.JPGNous en croisons d'autres qui rentrent de l'école ou jouent dans l'allée...P1350228.JPGNous quittons ce paisible et beau site pour profiter du soleil qui décline et se reflète sur Angkor Vat.
P1010896Nous ne sommes pas les seuls,

12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-reflets.jpg

assis, là, à se régaler les yeux... ou à espèrer une attention des visiteursP1350235.JPGDes moines et leur tenue orange apportent une jolie couleur orange sur l'ensemble, P1350239.JPGen y regardant bien ils ont tous un téléphone rivé à leur oreille...P1350234.JPGil faut bien vivre à son époque, non ?P1350237.JPG

Sreng me fait découvrir la spécialité du coin : du riz gluant avec des haricots rouge,

P1350238.JPG

cuit à l'étouffé dans un morceau de bambou... un peu sec mais très bon.P1350241.JPGUn petit garçon assis sur le parapet à côté de nous, nettoie les chaussures des touristes... un bonbon après, il nous charme de son sourire franc et lumineux !P1350248.JPGNous repartons vers Siem Reap, arrêtés à un feu, nous croisons le regard de cette fillette.

Sreng nous propose de clore la journée en visitant le centre de formation profesionnelle des Artisans d'Angkor.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-artsans-angkor-CFP.jpgA la fois lieu de production et boutique, je me régale à observer les mains artistes façonner de si jolies reproductions.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-artsans-angkor-CFP2.jpgToutes ces pièces sont dans des matériaux identiques à ceux d'Angkor Thom : grès de nuances de rose varié, briques mais aussi marbre et pierre. Certaines sculptures sont monumentales... des souvenirs de taille !12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-artsans-angkor-CFP-sreng.jpgAu revoir et merci Sreng pour ces deux jours riches et pétillants, merci pour cet érudition partagée, nous nous sentons un peu plus riches de savoirs maintenant !

Un délicieux diner clôt cette belle journée et fête l'anniversaire de ma Maman... !12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-dernier-diner-siem-reap.jpgAngkor restera longtemps à briller dans nos mémoires ! Demain nous repartons à Phnom Penh pour fêter Noëll.... alors avec du retard, car ces vacances sont déjà loin de nous...12-2013-Cambdg-JoyeuxNoel.jpgje vous souhaite un Joyeux Noël... et comme l'année est déjà finie... une bonne année 2014 !Voeux-2014-DAT2.jpgEt comme ma Maman est très très en retard sur les articles du blog... une excellente année du Cheval de bois !xin-nian-kuaile.jpg

Tifenn-la-cambodgienne... et très bientôt Tifenn-la-Coréenne !

Repost 0
Published by Adishatz-in-Shanghai - dans Du Cambodge
commenter cet article
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 03:18

Coucou,

bien dormi ? Je suis très contente car ce matin nous allons découvrir le mythique Angkor Vat... et c'est aussi l'anniversaire de ma Maman ! Plutôt classe comme cadeau de se trouver au Cambodge et sur le site d'Angkor, non ?12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-petitdejeuner.jpgIl y a déjà beaucoup de circulation dans les rues de Siem Reap, des écoliers notamment. Après un solide petit-déjeuner (un pho), nous partons avec Sreng.

P1360883

Voici le programme de la journée : Angkor Vat, Ta Phrom, Pre Rup, Preah Khan, Mebon oriental,... Mes parents remettent leur pass autour du cou (je n'en ai pas car l'entrée est gratuite pour moi) et c'est parti ! Le ciel est couvert, le temps humide, les couleurs vont se dévoiler doucement... au fur et à mesure de l'avancée de la journée : tant mieux car nous n'avons pas trop chaud et sommes plein d'énergie pour cette nouvelle journée de visite.
12-2013-Cambdg-J2-Angkor etc-Parcours2Sreng nous fait démarer la visite par la porte est d'Angkor Vat, opposée à l'entrée principale très connue, car il y a moins de monde par cette entrée et il trouve plus intéressant de progresser dans la découverte par cet angle.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-douve-porte-est.jpgCette entrée nous fait admirer au passage la quiétude de la douve qui entoure Ankor Vat et la délicatesse des lotus en fleur, cette douve est large de 190 mètres. Le périmètre extérieur d’Angkor Vat mesure 5,5 km. L'ensemble du site forme un rectangle de 1,5 km par 1,3 km. La structure est construite sur trois niveaux en esplanade (trois galeries principales coupées par une galerie transversale) pour atteindre le centre du temple (sanctuaire) composé de cinq tours, dont la plus haute mesure 65 mètres.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-entree-par-porte-est.jpg Angkor Vat est un des plus grands temples du site d'Angkor. En khmer son nom est Prasat Angkor Vatqui vient du sanskrit, et signifie "ville pagode". C'est un édifice typique de l'architecture khmère : les blocs de pierre sont posés les uns sur les autres, comme dans les autres temples d'Angkor Thom, la construction est réalisée sans clé de voûte. Le périmètre extérieur d’Angkor Vat mesures 5 500 mètres. Les proportions sont gigantesques, formant un rectangle de 1500 m par 1300 m avec des douves de 200 m de largeur. La structure est bâtie sur trois niveaux (trois galeries principales coupées par une galerie transversale) pour atteindre le centre du temple composé de 5 tours, dont la plus grande mesure 65 mètres. Cambodge-2013-3463.JPG

cambodge_drapeau_cambodgien.pngAngkor Vat est aussi le symbole du Cambodge et figure sur le drapeau du pays, les billets de banque, la bière du même nom et mêmes sur des paquets de cigarettes. Il est considéré comme le plus remarquable, par sa taille, la qualité de son architecture et son étonnante conservation.

Il fut construit par Suryavarman II au début du XIIe siècle en tant que "temple d'État" et capitale. C'est vraiment le site le mieux préservé d'Angkor Thom, sûrement l'une des plus grandes villes médiévales du monde, il est aussi le seul à être resté un important centre religieux depuis sa fondation, initialement hindou et dédié à Vishnou, puis, bouddhiste. Angkor Vat est censé représenter l'univers en miniature. La tour centrale serait le mont Méru, les tourelles plus petites représenteraient les continents et les douves, les océans. Le temple est orienté à l'ouest ce qui est exceptionnel par rapport aux autres temples du site, l'ouest symbolisant la mort : les spécialistes conclurent qu'à l'origine il a du être érigé pour devenir le mausolée de Suryavarman.

Voici une vue satellite, sur ce cliché, nous arrivons par la droite . 12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-vue satellite Voici une vue plus proche qui restitue la site en 3D.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-vue satellite de près Voici la vue que nous avons par cette entrée !12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-vue satellite de près vue est

Passant sous la porte du premier mur d'enceinte, dont les teintes ocres révèlent les racages du temps,P1340702

P1340695

Sreng nous indique où repérer les éléments récurrents des sculptures présentes sur les murs et les bas-reliefs comme les apsaras aux beaux seins tout ronds,12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-apsarasdes danseuses, des têtes de lions,...  Puis nous arrivons dans la première esplanade au niveau du premier étage du temple et sommes accueillis par des dizaines de singes !12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-angle estCe sont les rois du domaine... ils sautent partout, indifférents aux touristes, protégeant leurs petits sous leur ventre. Ces derniers sont trop rigolos et très hardis, ils sautent de corniches en corniches "comme les grands" ! Mais il ne faut pas trop les approcher, on sent les adultes sur le qui-vive et plutôt agressifs. Normal, nous sommes les envahisseurs !12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-singesNous grimpons un escalier en bois, rajoutés pour permettre l'accès au temple, passons dans une galerie sculptée d'apsaras et danseuses,12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-apsaras-bataillesde batailles reconstituées... dont les détails sont saisissants...12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-basreliefs-batailles

et de quelques éléments de la vie quotidienne et religieuse.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-entrée est sous portiquepuis sous un immense porche sculpté aussi et nous nous retrouvons au niveau de la deuxième esplanade.

Cambodge-2013 4033  Cambodge-2013 4022

Admirez ces sculptures étonnantes d'un homme et une fillette, elles semblent si vivantes !Cambodge-2013-4045.JPG

Puisqu'ici aussi je n'ai pas le droit de pénétrer dans les salles carrées, je reste avec Sreng et décide de dessiner. P1360752.JPG 

(Nous progressons toujours de la droite vers la gauche du plan ci-desssus)

Pour les touristes, des femmes et des hommes en costumes d'apasaras et devatas attendent pour un cliché... mais la photo est payante !12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-en-costume-dapasaras.jpg

Mes parents gravissent prudemment un escalier de pierre très abrupt, censé rendre pénible l'accès au royaume des dieux (le sanctuaire), et vont découvrir l'intérieur pour me le raconter ensuite... en images et en mots !

 12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-temple-central-vues.jpgà la base des  dômes en forme de bouton de lotus on retrouve des apsaras, des singes, des garudas et des nagas !12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-basreliefs-des-salles-carrees.jpgQuand mes parents redescendent, nous poursuivons ensemble notre progression par le côté de l'esplanade (j'ai même croisé Jeanine, ma prof d'anglais de l'année dernière !).12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-1000bddhs.jpgpuis vers la galerie "aux mille bouddhas" qui entourent à nouveau quatre bassins de pierre.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-bddhs.jpgCette galerie est reliée à la précédente du côté ouest par un "préau en croix", fait de passages couverts (cf. le plan plus haut). Tout se ressemble un peu et pourtant nous ne sommes pas dans les mêmes galeries, faut pas se perdre... mais il faudrait plusieurs jours pour vraiment parcourir et comprendre toute la structure du Vat !  P1160929.JPG

On pourrait imaginer plonger dans ces bassins... asséchés depuis longtemps !12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-nous-1000bddhs.jpgVoici une magnifique représentation de Vishnou. Touristes et fidèles se pressent pour rendre hommage, prier ou tout simplement être béni par un bonze et recevoir un voeu et un bracelet de de longue vie.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-devotions.jpgLes murs des galeries sont couverts d'histoires de batailles et d'apsaras dont certaines avec de très beaux sourires !12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-sculptures-murales.jpgJe rencontre des bonzes, on dirait presque une famille car la bonzesse se détache du groupe par sa tunique blanche et les deux autres sont un adulte et un novice.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-bonzes-oranges.jpgIls sont souriant et accueillant, en anglais ils proposent de prendre une photo avec moi... puis avec ma Maman... mais la photo est restée dans leur appareil !P1160945.JPG Fidèles de tous âges !12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-regards.jpgNous sortons par un escalier parallèle à une longue terrasse en croix qui descend sur deux bassins.P1160947.JPG

P1160946.JPGJe m'amuse à grimper dans un drôle de palmier à double tronc.

P1160955.JPGJe tente des postures de main mais je n'ai pas encore l'habileté des apsaras !12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-variations-palmier.jpgLe ciel est toujours gris, le vert du jardin ressort. Deux lions, dont la tête a été détruite, sont les gardiens de la terrasse.  12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-grrrrNous avançons vers une chaussée de pierre, bordée de balustrades. Les bassins sont fleuris de lotus rose fushia, nous avons de la chance car les fleurs ne s'ouvrent pratiquement que le matin !

12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-Vue principaleArrivés au-delà du bassin pour nous nous retournons pour admirer la vue sur Angkor Vat se reflétant dans l'eau !P1340828Photo !

P1160962Une douce rencontre.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-cheval.jpgCe cheval est ravi des corn-flakes que je lui glisse discrètement dans les babines... si nous avions plus de temps j'aurai bien fait un tour sur son dos, même si il est là pour le folklore !Cambodge-2013 4104Nous arrivons au niveau des deux grandes bibliothèques !

Cambodge-2013 4110

Sur le côté de la chaussée, des femmes vendent du jus de palme qu'elles recueillent directement de l'arbre dans des tronçons de bambous. Ce n'est pas délicieux mais rafraichissant.12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-juspalme

 Des enfants, vendeurs de cartes postales nous croisent et tentent leur chance. Parmi eux, seule la fillette avec des chaussures est une touriste !12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-jeunesvendeursVoici la vue d'Angkor Vat de face, puis Vat dans le dos en partant de cette allée pavée vers la porte principale appelée "Porte de l'éléphant"12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-Porte éléphant-portique ouestNous sortons par une porte du portique ouest, adjacente à la "Porte de l'éléphant".

P1340847.JPGLes visiteurs commencent à affluer... quelle bonne idée d'avoir faire la visite en sens inverse !

12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-Pilou FaceeAu bord des douves je tente une pose...12-2013-Cambdg-J3-ANGKORVAT-chaussée ouest-nagasDe de part et d'autre de la chaussée qui mène à la porte de l'éléphant, deux longs nagas servent de balustrade. Sreng nous montre les détails d'une tête de naga ornée de 7 têtes de serpents.
P1340890.JPG

Quittons le site pour nous rendre vers un lieu magique, suivons ces écolières qui rentrent déjeuner chez elles... nous reviendrons en fin d'après midi, quand le soleil baignera de lumière la façade d'Angkor Vat !

P1350024

Quand vous voyez ces images, vous pensez automatiquement à...P1010831Ta Phrom, bien sûr !

Etonnant et émouvant temple envahi par les longues racines d'arbres géants. On croirait de la lave figée ou de la mousse expansée. Laissé à l'abandon pendant des siècles, on peut imaginer l'étonnement des premiers archéologues ou scientifiques qui l'ont redécouvert.    12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-tronc-arbre.jpgVoici un arbre géant à l'entrée du site dans lequel chacun aime prendre une photo souvenir !12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-rencontre de géantsCes arbres sont principalement des fromagers pour les plus "pieuvres" et des ficus pour les plus hauts et droits... dans le troncs desquels on se sent si petit !

Cambodge-2013 4151Certaines parties du site ne sont pas accessibles, à cause des travaux de rénovation qui leur redonnent petit à petit leur allure d'antan ; un chemin de planche de bois protège et balise la visite. Ta Phrom est vraiment un temple au charme irrésistible. Construit vers 1186, c'était un temple bouddhiste dédié à la mère de Jayavarman VII.

P1340952.JPGLes arbres sont vieux de plusieurs siècles, cette racine est l'une des plus célèbre... Il faut attendre son tour pour prendre cette photo... un peu floue car prise à la hâte ! On se sent vraiment tout petit et on reste ébahi de la taille de cet arbre, à l'allure d'alien ! P1350019Cet autre, avec sa plateforme en bois, est vraiment fait pour la pose-souvenir mais ce n'est pas courant de cotoyer de si vieux végétaux. 

 12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-rencontre de géants-racinesDe l'insolite mais courant à Ta Phrom : Cet arbre a-t-il poussé à côté pour finalement recouvrir le mur ou simplement voulait-il l'enjamber et quelque chose l'a figé dans son élan ?12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-envahisseursHistoire d'envahisseur envahi : un fromager a complètement englouti un ficus qui, lui, avait poussé au milieu d'une tour... qui a gagné ? Les deux arbres vivent maintenant en symbiose... et la tour ne s'est pas écroulée !P1010805

Des racines tiennent des restes de pans de murs, couverts de mousses rousses et vertes... Sreng nous emmène faire le tour des murs d'enceinte, dans la pénombre de la forêt, et plus loin des groupes de touristes qui arrivent ! Sreng attire nos regards sur des détails, des blocs finement sculptés qui tentent de résister à l'assaut des racines... une souche en forme de coeur ... les racines d'un ficus à l'allure de tipi géant où ma Maman se cache...

12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-plongee-coeur.jpgU ne jungle vorace mais protectrice a imprimé sa puissance ici ! Car contrairement à ce qu'on pourrait croire, cette envahissante végétation, qui entrelace les pierres de ses racines, a finalement permis à certains bâtiments de se maintenir partiellement"debouts". Si les racines meurent, les pierres s'écroulent comme sur la photo en haut à droite.12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-renversantDes lianes relient les grands arbres, je m'amuse comme une folle la tête en bas,

P1340992.JPG

en pont de singe...12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-danslesarbres.jpgC'est super de se lover au creux des branches... je pourrais passer des heures à jouer et rêver dans cette jungle. Il y a toujours un détail, une émotion, un étonnement, quelque chose qui attire l'oeil et m'amuse.Ta Prohm-porche L'ensemble est un enchevêtrement de tours, de cours et de galeries étroites parfois infranchissables car d'énormes blocs en ont bouché l'accès.12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-mysterieux.jpgC'est au coeur de ce fantastique décor qu'ont été tournées certaines scènes de deux films : Deux frères de Jean-Jacques Annaud et Tomb raider avec Angelina Jolie... Il parait même que certains cambodgiens appelleraient Ta Phrom : "le Temple Jolie" ! Moi j'ai préféré me rappeler des extraits du film où les deux frères tigres font les fous et courent partout dans ce magnifique terrain de jeux et d'exploration !12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-enchevêtrementsOn pourrait se perdre dans ce dédale de pierres, de mousses et de racines géantes. Les blocs ont pour certains la couleur rosée du Banteay Srei... des mélanges de grès ont servi à costruire Ta Phrom.P1350013.JPG

On a comme l'impression de visiter un sorte d'église dont une partie du toit se serait effondré et dont il ne reste que les salles annexes.

Cambodge-2013-4187.JPGMousses et plantes donnent aux sculptures un teint mystérieux, témoins muets mais gracieux d'une slendeur passée !
12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-témoinsPendant longtemps les bâtiments et murs écroulés étaient à l'état d'inventaire. Les blocs de pierre étalés un à un pour être répertoriés sont remontés, partie après partie, Ta Phrom renaît ainsi grâce au savoir-faire des ingénieurs-restaurateurs qui mènent ce minutieux et lent travail de remise en état. A l'entrée du site on a une belle explication en images des changements opérés depuis plus de 60 ans !12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-panneaux-renovations.jpgIci on voit une galerie couverte telle qu'avant les travaux sur une pancarte et le résultat au-dessus aujourd'hui. 12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-coup de pouce au tempsC'est depuis cette autre belle galerie qu'on peut admirer le travail. Derrière des murs remontés, des blocs jonchent encore le sol, attendant, eux aussi, de trouver, un jour, leur place d'origine.12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-peinturesPour prolonger la magie, des peintres croquent "sur le vif" l'atmosphère qui émane du temple. Un souriant et talentueux artiste... croisé ce jour là !P1350028.JPG

Krama bordeaux autour du cou, une tisseuse et marchande de bracelets... une bonne idée pour vendre au plus près des touristes ! Prolongez la magie en découvrant ce site, trouvé sur le Journal du Cambodge en ligne, un lien consacré à Ta Phrom et qui propose une visite vue du ciel et en 3D... (Merci à Airpano pour cette brillante réalisation).P1350076.JPG

En quittant le site, je me fais mordre par un lion,12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-souvenirs-cadeaux.jpgrêve devant des objets artisanaux... (j'en ai acheté un pour l'offrir rn cadeau de Noël)12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-musiciens.jpgprête une oreille attentive aux musiciens mutilés qui jouent inlassablement pour témoigner de leur souffrance et interpeller les visiteurs sur le danger des mines anti-personnelles...12-2013-Cambdg-J3-TAPHROM-vendeurs_enfants.jpget m'amuse de l'accueil pressant des enfants vendeurs de souvenirs ou de cartes postales...P1350104.JPGet qui, pour certains, se moquent bien du va-et-vient des touristes !

P1340897.JPG

Enfin une pause repas bien méritée, après plus de 3h30 à piétiner, ça met en appétit !   P1350088.JPGPrenons des forces car l'après-midi promet encore d'être chargée en découverte !

P1010888.JPG

Ne vous éloignez pas, encore un peu de patience pour la suite... Le Cambodge nous a ensorcelé pour longtemps... bisous, Tifenn-l'angkorienne !

Repost 0
Published by Adishatz-in-Shanghai - dans Du Cambodge
commenter cet article
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 01:23

Coucou,

ce matin après le petit-déjeuner, nous partons à la rencontre de temples qui datent pour certains d'avant l'an 900 ! Nous sommes accompagnés par Mr Sreng Bunthoeun, un guide francophone.12-2013-Cambdg-J2-BAYON-Sreng-le-guide.jpg

Sreng était professeur de français, il enseigne encore à l'Alliance française mais, passionné d'Angkor, se consacre maintenant faire partager la découverte de ces merveilles

Aparté obligé sur Angkor et son histoire... considéré comme le plus vaste domaine archéalogique du monde, comprenant une centaine de temples répartis sur environ 1000 hectares et inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1992... ! La civilisation Khmer remonterait au VIIe siècle mais les premières traces de cette civilisation apparaissent seulement au IXe siècle. Jayavarman II est le premier roi important qui rassembla le royaume alors morcelé (javanais en partie) et installa la capitale sur le site d'Angkor. Voici un très intéressant diaporama (merci à Angkor-planet pour ses éclairages) qui retrace l'histoire de 600 à 1245... avant la chute d'Angkor. A voir avant ou après notre visite... car c'est assez difficile de situer les édifices, les dynasties et l'évolution de l'ensemble en quelques heures... et de tout retenir ! Angkor et les temples sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1992, attirants des flots de visiteurs. L'essor du tourisme redore la splendeur des ces royaumes disparus et apportent au Cambodge un souffle économique inestimable.

 12-2013-Cambdg-J2-BAYON-BAPHUON-Parcours J1

Nous démarrons notre visite un dimanche et il y a beaucoup de monde (des chinois et des coréenns en excursion notamment) ; Sreng nous propose de visiter Angkor Vat (la pagode d'Angkor) le lendemain et de profiter d'un beau programme pour cette matinée : découverte des sites fameux d'Angkor Thom (cité royale d'Angkor) le temple-montagne du Bayon, le Baphuon, l'ancien Palais Royal et le temple Phimeanakas, la Terrasse du roi lépreux et la Terrasse des Eléphants (encadré en rose sur la carte) puis dans l'après-midi ce sera la découverte du Banteay Srei et l'ascension du Mont Bakeng pour profiter du coucher de soleil sur la région. Nous nous laissons guider, ravis de laisser surgir l'inattendu.

12-2013-Cambdg-J2-BAYON-repères datés temple AngkorVoici les temples du site d'Angkor répartis dans le temps, en mauve ceux que nous avons visités. Ma Maman, pour me faire plaisir, avait demandé si je pouvais faire un tour sur un éléphant au cours de cette journée...12-2013-Cambdg-J2-BAYON-sur-elephants.jpget du coup c'est cahin-caha, à 2,50 mètres du sol que nous sommes arrivés face à l'entrée Sud du  temple du Bayon. 12-2013-Cambdg-J2-BAYON-arrivée éléphant Ce n'était pas aussi inattendu que de monter à cru sur le dos d'une éléphant comme à Ganeshapark mais la surprise était belle, la balade magique et remuante et j'étais ravie !!! 12-2013-Cambdg-J2-BAYON-barattage-de-la-mer-de-lait.jpgAvant de passer sous la porte Sud du Bayon avec une tête de géant souriant, de part et d'autre de la route se trouvent deux défilés de statues de pierre. C'est une scène très courante dans les temples khmers appelée : le  barattagede la mer de lait. La légende (venue de l'hindouïsme) résumée veut que à gauche, les dieux (deva) qui tiennent la tête du serpent Nâga (symbole des eaux, il  protège les sanctuaires et a de 3 à 7 têtes) se disputent avec, à droite, les démons (asura) qui eux tiennent la queue du Nâga. Tous fouettent la mer pour en extraire un élixir de l’immortalité. De cet elixir du barattage des eaux sont sorties les apsaras (danseuses célestes qui ornent les bas-reliefs et murs des temples).12-2013-Cambdg-J2-BAYON-premiers pasLe Bayon est un étonnant temple surmonté de stupas, tel un défilé de montagnes de pierre au coeur de la forêt. Il est le principal temple du carré que forme la cité d'Angkor Thom. Il comprend 50 tours sculptées d'énigmatiques visages au sourire paisible, toutes orientées vers l'un des 4 points cardinaux. D'inspiration javanaise, ils représenteraient les dieux protecteurs bouddhistes et/ou aussi seraient d'inspiration hindoue. J'en porte une sur ma tête, trop forte, non ?12-2013-Cambdg-J2-BAYON-intérieursextérieursSreng nous propose de sacrifier à la tradition et de nous prendre en photo, de telle sorte qu'on croirait que nous nous frottons le nez à celui de ces géants !12-2013-Cambdg-J2-BAYON-nez-à-nezLes décors du Bayon sont d'une exceptionnelle richesse, très représentatifs de l'art bouddhique Mahayana (c'est à dire le courant du Bouddhisme appelé "grand véhicule"), les bas-reliefs courent sur 1200 mètres de l'enceinte extérieure et comptent plus de 11000 personnages. Sreng nous apportent des renseignements extrêmement intéressants et nous conte, en nous les montrant, l'histoire que relatent ces fresques avec finesse et détails.12-2013-Cambdg-J2-BAYON-khmer contre chamNous sommes fascinés par la précision des postures et situations : scènes de bataille khmers repoussant les Chams, sur des éléphants ou conduisant des chars à bœufs ; le prince Jayavarman VII, sur son cheval, abrité de l'ombre par un parasol et suivi de ses nombreuses concubines ;12-2013-Cambdg-J2-BAYON-basreliefsdes batailles navales mais aussi des scènes de la vie quotidienne de pêche, de marché de banquets avec toujours beaucoup d'animaux (oiseaux, crocodiles,...). J'ai pris plein de photos car je trouvais vraiment très bien faites ces frises !12-2013-Cambdg-J2-BAYON-bracelet-apsara

Dans le sanctuaire, un moine gardien d'un autel m'attache un bracelet au poignet, gage de voeux à exaucer et de longue vie ! 12-2013-Cambdg-J2-BAYON-bouddha à l extérieurNous quittons le Bayon, faisons une pause au pied d'un immense Bouddha que les fidèles honorent et ornent avec de minuscules feuilles d'or et poursuivons à travers un bois notre découverte vers le temple du Baphuon. 12-2013-Cambdg-J2-BAPHUON-restauration

Surement l'un des plus beaux temples à son apogée, sa construction daterait d'avant l'an 1000 et il aurait été le centre de la cité qui existait avant Angkor-Thom. Le Baphuon a fait l'objet d'importants  travaux de restauration dirigés et financés par l’EFEO (Ecole Française d’Extrème Orient). Au cours du XXe siècle, plusieurs chantiers de restauration ont débuté mais le temple, très fragilisé par les ravages du temps, d'éffondrait. 

12-2013-Cambdg-J2-BAPHUON-arrivéeEn 1960, le directeur des recherches archéologiques de l'EFEO, apportera une solution radicale, celle d'enlever toutes les pierres, de stabiliser la structure en sable, d'installer un système de drainage pour l'eau de pluie et de tout remoner. Ces travaux titanesques ont été stoppés avec l'arivée des khmers rouges et ce n'est qu'à la fin des années 90 que le chantier a pu reprendre. Le Baphuon a réouvert aux visiteurs en 2011 (Le Monde, 8 avril 2011). Pour accèder à l'entrée principale, j'emprunte une chaussée en grès, longue de 200 mètres, qui surplombe un bassin.12-2013-Cambdg-J2-BAPHUON-passerelle

Je ne suis pas autorisée à entrer dans ce temple :Cambodge-2013-3745.JPGc'est le cas de plusieurs sur le site (les visiteurs doivent se couvrir les épaules et à porter un pantalon long ou une jupe longue ; les enfants de moins de 12 ans ne sont pas autorisé à monter,... et d'autres interdictions comme celle d'avoir une canne ou d'être enceinte) alors nous laissons ma Maman grimper seule l'escalier d'accès et prendre les photos à l'intérieur. 

P1360750.JPG
Voici le plan du Baphuon, on ne peut pas monter au dernier niveau, à nouveau en travaux.

12-2013-Cambdg-J2-BAPHUON-face-haut-intérieurLa vue d'en haut est impressionnante.12-2013-Cambdg-J2-BAPHUON-détails archi  Nous retrouvons ma Maman derrière l'édifice, à l'entrée opposée.12-2013-Cambdg-J2-BAPHUON-arbre-derriere.jpgDerrière le Baphuon se dresse le Phimeanakas qui abritait l'ancien palais Royal. Il n'en reste plus grand chose, des murets et des blocs de pierre sur lesquels des fromagers ont poussés.12-2013-Cambdg-J2-PHINEANAKAS

J'ai le droit d'y monter, les escaliers sont très raides et le soleil commence à vraiment taper très fort ! 

12-2013-Cambdg-J2-PHINEANAKAS-fenetres.jpgNous nous amusons dans le long couloir d'enceinte qui entoure ce temple, à jouer avec les ouvertures. Des statues d'éléphants ayant perdu trompes et oreilles sont les gardiennes du temple.
12-2013-Cambdg-J2-PHINEANAKAS-derriere.jpgDu Palais Royal, derrière le Phimeanakas, il en reste que deux bassins, un très grand où le roi venait se laver et se rafraichir suivi d'un plus petit, dédié aux concubines mais où maintenant des enfants de marchands du site s'en servent de piscine.12-2013-Cambdg-J2-apres-PHINEANAKAS-bassin-enfants.jpgEn échange de bonbons et de sourires radieux, nous prenons ces petits enfants en photo. L'eau du bassin est glacée et ils se réchauffent aux rayons du soleil ! 12-2013-Cambdg-J2-Roilépreux

Nous sortons de l'enceinte du Palais Royal pour accéder à la terrasse du Roi lépreux. C'est une plate-forme de 7 mètres de haut, on y trouve une statue nue, asexuée, assise en tailleur, le bras droit reposant sur le genou droit levé. Cette statue serait celle d'un roi qui selon des croyances aurait souffert de la lèpre mais d'autres explications soutiennent que cette statue représente Yama, le dieu des morts, et la terrasse faisait office de crématorium royal, les lichens blanchâtres dont la statue était recouverte faisant penser à la légende khmère. Cette statue n'est qu'une copie (l'original se trouve au musée de Phnom Penh) qui pudiquement a été recouverte d'un tissu jaune safran.   12-2013-Cambdg-J2-BAYON-bas-reliefs-mur-terrasse-roi.jpgLa terrasse comporte deux murs, le mur extérieur cachait totalement celui de l'intérieur par un remblai de terre. 12-2013-Cambdg-J2-Terrasse Roi Lépreux-statue sans tete2

Un soldat sans tête semble protéger le roi... nous lui avons temporairement redonné figure !
12-2013-Cambdg-J2-BAPHUON-terrasse des éléphantsJuste à côté de cette terrasse se dresse la majestueuse terrasse des éléphants dont le mur de soutènement est sculpté de bas-reliefs, représentant des alimgnements d'éléphants et dans les angles, on trouve des oiseaux appelés Garuda (un des animaux mythique d'Angkor).12-2013-Cambdg-J2-BAPHUON-terrasse des éléphants-trèfleD'autres animaux comme des écureuils sont représentés... Nous croisons à nouveau Perry, une amie et voisine de Shanghai, avec son mari, fascinés eux aussi par la splendeur des sculptures, que nous prenons en photo puis nous nous amusons avec ma Maman à jouer avec les perspective, comme si nous posions la main sur la haut des tours de Prasat, aligneés en face de la terrasse des éléphants.12-2013-Cambdg-J2-BAPHUON-terrasse des éléphants-trompesIl fait chaud, je voudrai de l'ombre, j'en ai assez de piétiner,...12-2013-Cambdg-J2-après PHINEANAKAS fleur papillonj'ai faim et je me laisserai bien tentée par les stands de souvenirs...12-2013-Cambdg-J2-BAPHUON-reproductions souvenirs apsaraalors nous partons déjeuner un peu en dehors du Site d'Angkor Thom.12-2013-Cambdg-J2-BAYON sous le soleil avant dejeunerEn chemin nous repassons devant le Bayon, cette fois inondé de lumière, qui se reflète dans l'eau des douves, magnifique !12-2013-Cambdg-J2-BAPHUON-terrasse des éléphants-dejeunerCette pause déjeuner, bien agréable nous requinque pour l'après midi.12-2013-Cambdg-J2-BAYON-deco-dejeuner.jpgNous partons cette fois à plus de 20 km au Nord d'Angkor Thom, découvrir l'un des plus jolis temples du coin : le Banteay Srei appelé aussi citadelle des femmes.12-2013-Cambdg-J2-Banteay Srei panoramiqueIl date de la fin du Xe siècle. Taillé dans un grès rosé, il abrite des sculptures d'une grande beauté et est considéré comme le plus beau joyau de l'art angkorien. Un brahmane (prêtre ou savant interprétant les présages) serait à l'origine de sa construction. La finesse des bas-reliefs concurrence amplement avec le célèbre Angkor Vat. Avec la lumière crue du soleil, l'ensemble prend des couleurs de rose pâle à ocre rouge.12-2013-Cambdg-J2-Banteay-Srei-entree-fillette-copie-1.jpgNous faisons d'abord le tour des douves puis nous pénétrons dans la première enceinte via un chemin pavé.banteaysreai-plan.jpg

Une petite fille assise sur une pierre nous regarde. Ma Maman lui propose un bonbon contre une photo avec moi à ses côtés. Elle a, malgré son sourire, un petit regard triste, un peu absent. Son air rappelle un peu le mien à ma Maman, tout au début de notre rencontre.12-2013-Cambdg-J2-Banteay Srei Tifenn et filletteSreng s'amuse à nous questionner pour voir si nous avons retenu ses explications du matin et si nous retrouvons les symboles, noms et/ou caractéristiques des sculptures qui ornent les murs du temple. Trois tours et deux belles bibliothèques encadrent le sanctuaire, elles se dressent majestueuses, comme si le temps n'avait pas eu d'emprise sur elles. Beaucoup d'animaux semblent prendre vie sur les décors des murs et des linteaux :  lions, sangliers, singes, taureaux, un vrai bestiaire au milieu de motifs floraux et de petits personnages. 12-2013-Cambdg-J2-Banteay Srei bas reliefs

A nous trois, nous retrouvons l'essentiel ! Les teintes du grès ont vieilli différemment, hormis les pièces restaurées, c'est raiment très plaisant à regarder.12-2013-Cambdg-J2-Banteay-Srei-bas-reliefs-singes.jpgLes frontons des pavillons du Banteay Srei semblent ornés de dentelle, en voici les gardiens  : des êtres avec un corps d’homme surmonté d'une tête de lion ou de singe. Certains sont d'origine (les plus gris), les autres sont des moulages en ciment (dont les originaux sont conservés au Musée de Siem Reap). Les fausses fenêtres sont très sculptées et laissent passer des rais de soleil, qui donnent une teinte orangé au grès. 12-2013-Cambdg-J2-Banteay-Srei-bas-reliefs-apsara.jpgLes parois sont ornées de belles apsaras, de gracieuses nymphes vêtues de jupes traditionnelles, qui tiennent à la main des fleurs de lotus ou de lys, parfois des instruments de musique. En quittant ce lieu féérique par un bois qui l'entoure, nous avons croisés plein d'enfants qui vendaient les même cartes postales que nous pouvons acheter partout, très belles mais nos photos nous suffisaient.12-2013-Cambdg-J2-Banteay Srei enfantsAlors, là aussi, nous avons échangé un bonbon contre une photo et... un sourire radieux en prime ! D'ailleurs, tous les autres petits vendeurs accouraient vers nous ensuite. Sur le chemin, nous avons croisé un groupe de musiciens qui jouaient des airs traditionnels avec de typiques instuments khmers. Tous sont des victimes des mines et leur prestation les aide à vivre.12-2013-Cambdg-J2-Banteay Srei fin de visiteCe temple valait vraiment le détour... nous en sommes pas les seuls à avoir été charmés par la finesse des sculptures, la douceur des formes et la couleur qui donne beaucoup de sensualité à la pierre... Déjà en 1923, le Banteay Srei avait envoûté André Malraux qui voyageant en Asie et à Angkor, était venu exprès pour découvrir cette citadelle. A cette époque, en dépit de la loi cambodgienne de protection des sites, le Banteay Srei était en ruines, pouvait facilement attirer les convoitises.  Malraux a fait découper quatre sculptures d’apsaras pour les rapporter avec lui. Dénoncé, arrêté et assigné à résidence jusqu'à son procès, il est reparti en France où cette aventure l'a rendu célèbre. Il en a tiré un récit : La voie royale puis, beaucoup plus tard, est devenu Ministre de la Culture, en charge de la préservation du patrimoine !!! Cet incident fut réparé par l'action de la Société Française de Géographie qui offrit au Cambodge la restauration du Banteay Srei.  

12-2013-Cambdg-J2-Banteay Srei retourEn repartant vers Angkor Thom nous passons devant le Pre Rup que nous visiterons le lendemain. Malgré la route bien cahotique, je réussis à crayonner une apsara. Nous partons vers le Phnom Bakheng, un temple-montagne très ancien (889) dont l'attrait principal est que depuis son sommet on peut profiter d'un magnifique coucher de soleil sur Angkor Vat et plus loin d'apercevoir le lac Tonlé Sap.12-2013-Cambdg-J2-Phnom Bakheng-coucher soleilNous grimpons un chemin assez raide, où du monde se presse car les visiteurs chanceux seront peu nombreux à pouvoir grimper sur la plate-forme. Nous n'y accéderons finalement pas mais profiterons de la lumière qui décline sur le Mébon oriental petit temple construit au milieu d'un réservoir d'eau en partie asséché : le Baray oriental.12-2013-Cambdg-J2-BAYON-diner.jpgCette riche journée s'est clotûrée par un succulent diner, tout près de notre hôtel, entourés par les geikos qui mangeaient des moustiques pour nous ! Bisous les amis, il y encore des merveilles à découvrir ! Tifenn-l'Angkorienne !

Repost 0
Published by Adishatz-in-Shanghai - dans Du Cambodge
commenter cet article
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 03:14

Coucou,12-2013-Cambdg-J1-de-PP-a-SR-Carte.jpgnous quittons Phnom Penh vers 10h pour Siem Reap... temps de trajet prévu : 6 heures !12-2013-Cambdg-J1-de PP à SR-gensNous découvrons Phnom Penh par les fenêtres du taxi...12-2013-Cambdg-J1-de PP à SR-camionssa circulation et les moyens de transports,12-2013-Cambdg-J1-de-PP-a-SR-patrimoine-copie-1.jpgson architecture,12-2013-Cambdg-J1-de PP à SR-batimentsses écoliers,12-2013-Cambdg-J1-de PP à SR-écoliersses habitants de tous âges,12-2013-Cambdg-J1-de PP à SR-enfantsses entreprises en pleine activité,12-2013-Cambdg-J1-de PP à SR-entreprises... et très vite nous sommes sur la route... plus ou moins bien goudronnée... souvent pleine d'ornières qui nous secouent bien ou simplement en terre rouge, récemment aplanie par les travaux d'aménagement et d'élargissement de cet axe Phom Penh-Siem Reap.  12-2013-Cambdg-J1-de-PP-a-SR-terrerouge.jpgLe paysage est beau, rural et simple, vert de blé en train d'être moissoné, de riz mûr, de palmier et de mares de lotus, vert-marron d'étendues d'eau qui se retire peu à peu, blancs et gris de buffles et de boeufs,... tout semble en harmonie. En dépit de la dureté d'un quotidien de labeurs agricoles, une fausse impression de douceur de vivre.12-2013-Cambdg-J1-de PP à SR-route1Les habitats traditionnels, pteah  ផ្ទះ, sont sur pilotis pour prévenir la montée des eaux du lac Tonlé Sap pendant la mousson et surtout pour rester à l’abri de l’humidité qui remonte dans les murs. Ils sont également à l’abri des insectes, des reptiles, des rats ou parfois des fauves (sangliers, tigres, panthères). Les plus riches ont un toit à 4 pentes en tuiles colorées, des stores décorés. Les plus modestes (la majorité) ont un toit à deux pentes, traditionnellement fait de feuille de thnot (palmier à sucre) ou de simple plaque de taule ondulée.12-2013-Cambdg-J1-de PP à SR-routemaisonsSous l'étage, les habitants peuvent faire la sieste dans un hamac tendu entre deux piliers de la maison. C'est l'endroit le plus ventilé et le plus ombragé où s'abritent hommes et animaux.  12-2013-Cambdg-J1-de-PP-a-SR-maisons.jpg Les villageois utilisent souvent les même méthodes de construction qu’autrefois pour construire leur maison suivant un savoir-faire et des rites spécifiques transmis de génération en génération, mais également adapatés à leur temps et au développement économique du pays. 

Cambodge-2013-3204.JPG Cambodge-2013-3211.JPG

Sur le bord de la route... marchand d'essence, d'autels, badauds, ...

Cambodge-2013-3007.JPG Cambodge-2013-2809.JPG

Une halte à mi-chemin, deux gigantesque sculptures d'araignée donnent le ton des friandises du coin.Cambodge-2013-3085.JPGDes enfants accourent versi nous quand nous descendons de voiture... ils me dévisagent, me trouvent jolie et s'étonnent que je sois française et... vietnamienne...12-2013-Cambdg-J1-de-PP-a-SR-halte-mygale.jpgils parlent très bien anglais, ma Maman parle même en chinois avec un garçon qui lui prête sa mygale... dont les crochets venimeux ont été arrachés... Ils insistent beaucoup pour que nous leur achetions des fruits... mais restent gentils et souriants...12-2013-Cambdg-J1-de-PP-a-SR-halte-mante.jpgUne fille me pose une mante religieuse sur la main, ça chatouille, c'est curieux...12-2013-Cambdg-J1-de-PP-a-SR-halte-gourmande.jpgIl y a profusion d'amuses-bouches pour tous les gôuts, mais même nos palais aventuriers ne sont pas attirés pas les mygales grillés, les blattes géantes au piment ou les cafards frits... !12-2013-Cambdg-J1-de-PP-a-SR-halte-fruits.jpgNous repartons avec des lotus et des mini-bananes délicieuses.

12-2013-Cambdg-J1-SR-arrivéeArrivée à Siem Reap, ville-jardin, arrêt à l'hôtel... et à peine les bagages posés, nous partons découvrir le centre ville ! 12-2013-Cambdg-J1-SR-bienvenue-a-SR.jpg

Notre hôtel (Angkor Riviera Hotel) est situé le long de la Siem Reap River... la vue est agréable depuis la plate-forme (auvent d'accueil de l'hôtel) qui nous sert de terrasse...12-2013-Cambdg-J1-SR-datet juste à côté d'un grand vat (Vat Preah Prohm Rat) mais qui était fermé après 17h.12-2013-Cambdg-J1-SR-enfant-bonzeMarchand de soupe ambulant, vannerie locale, restaurant tendance, vache sacrée...12-2013-Cambdg-J1-SR-marchanderueSur le chemin, un homme tient un stand d'nformation sur le danger, toujours présent, des mines anti-personnelles, lui même étant une victime de ces armes !12-2013-Cambdg-J1-SR-attention-mines.jpgUn autre plus loin, propose des chaussures, dépareillées, un seul pied à la fois !  12-2013-Cambdg-J1-SR-psar chaaLe Pasar Chaa est le vieux marché et comme souvent en Asie, tout autour il y a plein de minuscules échoppes de souvenirs, T-shirts et foulards et à l'intérieur, des stands d'épices, de fruits et légumes et des petits restaurants... et d'autres plus touristiques, miam ! 12-2013-Cambdg-J1-SR-psar chaa épicesDe petits supermarchés, notamment tenus par des coréens (il y a beaucoup d'entreprises coréennes implantés au Cambodge), proposent de tout et à toute heure et font concurrence aux marchands ambulants !

12-2013-Cambdg-J1-SR-food.jpgLes rues autour du Psar Chaa sont très animées et illuminées. Deux d'entre elles, piétonnes, composent le célèbre quartier "Pub Street" et sont envahies de touristes ou d'expats très joyeux qui s'y retrouvent et trinquent dans la rue en buvant de la bière... et même du "gluewein" (vin chaud aux épices allemand), Noël oblige !12-2013-Cambdg-J1-SR-pubstreetNous nous décidons pour un déliceux diner, barbecue cambodgien de poisson et crevettes, plein de saveurs de citronnelle fraiche, lime, coriandre, cuits dans des feuilles de banane, un régal !12-2013-Cambdg-J1-SR-dinerCambodge-2013-3446.JPGCambodge-2013-3436.JPG

Voici une idée du menu des deux jours à venir. Suivez-moi les amis, Tifenn-la-Cambodgienne.

Repost 0
Published by Adishatz-in-Shanghai - dans Du Cambodge
commenter cet article
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 14:24

Coucou,

Après un voyage de 4 heures, quittant Shanghai et ses 2°c,

P1340124.JPG

nous avons atteri à l'aéroport de Phnom Penh...P1340126.JPG

P1340128.JPG

passage obligé par l'immigration,

P1340134.JPGet hop, nous avons récupéré notre valiseP1340136.JPG

C'est déjà un peu Noël ici !

P1340137.JPGUn taxi nous a amené jusqu'à notre hôtelP1340141.JPGoù le lit était vraiment immense !P1340147.JPG Dès le lendemain, j'ai pu troqué mes vêtements chauds contre des beaucoup plus légers !P1340150.JPG

Premiers images... depuis le balconP1340152.JPGP1340182.JPGP1340187.JPGP1340192.JPGIl est tôt mais l'activité est déjà partout !P1340157.JPGPetit déjeuner, simple mais délicieux !P1340175Coup d'oeil sur la monnaie locale, en fait les monnaies : le riel et le dollar ! On utilise les deux en même temps, comme on veut !P1340165.JPGPetit tour dans la rue avant que le chauffeur ne vienne nous chercher pour partir à Siem Reap...

P1340173.JPG

Tiens un krama posé là par un chauffeur de Tuktuk ! C'est le symbole khmer, porté par presque tout le monde, aurait des origines qui remonteraient à la période d'Angkor. P1340206.JPG

Pour retenir les cheveux et les protéger...

P1340262.JPGAujourd'hui, comme hier il sert à tout : se protéger du soleil, se sécher, porter un bébé, langer un bébé, comme nappe, en jupe, transformé en hamac pour dormir… ou tout simplement comme touche finale d'une tenue vestimentaire !

P1340219.JPG

Va-et-viens dans la rue...

P1340168.JPGPiétons de tous types...P1340169.JPG

P1340216.JPGP1340232.JPGet environnement en langue locale12-2013-Cambdg-imagesou dialectes qu'il va nous falloir décrypter !12-2013-Cambdg-symboles.jpg

Pas de doute, les vacances commencent bien !P1340225.JPGNous partons en premier à la découverte du site d'Angkor, entrainez-vous à la posture, car il y en aura de plus complexes !P1340186.JPGPas de doute, les vacances commencent bien !

P1340197.JPGBises de Phnom Penh les amis, Tifenn-la-cambodgienne !

Repost 0
Published by Adishatz-in-Shanghai - dans Du Cambodge
commenter cet article